• Roc'h Du, les bâtiments

    Plusieurs bâtiments ont été installés sur ce réseau.

    La Gare

    Roc'h Du, la gare

    Indispensable évidemment ; il s'agit d'un kit produit par Gérard Ducret (décédé depuis). C'est l'architecture utilisée pour la ligne Chateaulin-Camaret qui a été retenue. Seules opérations réalisées : la peinture et la patine en se servant de photos de gares réelles.

    La maison de PN

    Roc'h Du, la maison de garde-barrières

    Construite intégralement à partir d'un plan Loco Revue en utilisant le plastique de boite de diapos pour les murs et de plaques Kibri pour la toiture en ardoise. Les huisseries sont issus de plaques photogravées Vapeur 70. L'étage est aménagé...
    Une cabane de jardin a été posée comme il se doit !

    L'abri de quai

    Roc'h Du, l'abri de quai

    Constructions intégrale également, les briques viennent de plaques Ratio.

    Les toilettes

    Roc'h Du, le bâtiment des toilettes

    Modèle créé pour l'AFAN par Gérard Rodriguez et moulé en résine par Dominique Pion. Il correspond parfaitement aux modèles réels allant avec ce type de gare.

    La remise
    Modèle à une voie obtenu par modification d'un kit de Gérard Ducret.

    Roc'h Du, la remise et son chateau d'eau

    Chateau d'eau
    C'est le modèle que j'avais créé pour l'AFAN qui a été implanté ici, il est copieusement sali !

    Le café-épicerie

    Roc'h Du, le café-épicerie

    Indispensable dans la Bretagne de cette époque. Il s'agit d'une construction intégrale à base de carte plastique, la toiture vient d'une plaque Kibri, les huisseries sont pour une part Vapeur 70, pour l'autre part d'une marque anglaise. Les pompes à essence ont été construites spécialement. La dépanneuse Renault est un moulage de Dominique Pion.

    Le garage
    C'est un garage moderne de chez Faller qui a été profondément modifié pour lui donner un aspect compatible avec l'époque retenue (rappelons-nous que le RB a disparu en 1967).

    Roc'h Du, le garage et la chaumière

    La chaumière bretonne
    Il s'agit d'un objet vendu dans les commerces de souvenirs bretons, il y a fort longtemps. La toiture a été refaite pour mieux représenter un toit de chaumes et la porte creusée pour faire croire qu'elle est ouverte.