• Roc'h Du, la réalisation

    Pas de photos relatives à la construction proprement dite (faite il y a près de 25 ans) ; mais il s'agit de contreplaqué de 10 mm pour le sol et les extrémités, de 20 mm pour le fond de décor et de tasseaux sous le plan de roulement. Le tout a été enduit avant tous autres travaux afin de limiter d'éventuelles déformations.
    Voie métrique oblige, le faisceau de voie est réalisé à partir d'éléments Märklin Miniclub (largeur entre rails de 6,5 mm). La pose assez serrée du travelage ne choque pas vraiment pour une reproduction de Réseau Breton. La voie est collée (cyano !) puis ballastée, sauf la partie passant devant le BV où de l'enduit de rebouchage a été utilisé (ce n'est sans doute pas la meilleure solution). Les moteurs d'aiguille ont été éliminés et une commande par moteur lent (Fulgurex et Lemaco) a été réalisé afin d'améliorer l'aspect visuel.
    L'emplacement des divers bâtiments a été réservée sur le plan de roulement avant de réaliser les volumes. Ceux-ci sont faits avec du polystyrène expansé recouvert d'enduit teinté. Certaines parties (les talus notamment) sont faites en pâte à modeler durcissable. Le tout est peint à la gouache.
    Le fond de décor est peint à l'aérographe pour les divers gris du ciel breton. Le dessin des collines a été repris à la gouache afin de donner un peu de profondeur à l'ensemble.
    Sur le côté droit, un pont routier ferme la perspective. Il est intégralement réalisé en carte plastique gravée à partir d'un plan paru dans un ancien Loco Revue.

    Il y a des travaux sur le pont...

    De l'autre côté un bois vient cacher l'accès à la coulisse aussi bien de la voie ferrée que de la route.

    La voie se perd dans le bois...

    Le passage à niveau est fonctionnel (mécanisme réalisé pour l'occasion), les barrières roulantes proviennent d'un kit Carmina.

    Passage à niveau à barrières roulantes

    Le pont tournant est une construction intégrale permettant de se rapprocher au mieux de ceux présents sur ce chemin de fer, il est également fonctionnel (mécanisme réalisé pour l'occasion).

    Le petit dépôt avec sa plaque tournante

    Un boitier pour montages électroniques a été utilisé pour implanter un TCO. On y trouve évidemment les interrupteurs de commande des aiguilles, ceux du pont tournant et du passage à niveau, mais aussi des commandes sonores (sifflet vapeur et trompe d'autorail). En outre une commande de la vitesse des engins moteurs est implantée (système électronique spécifique avec accélération/décélération progressives, toutes deux réglables, et bouton de freinage d'urgence ).

    Le boitier de commande