• Beaujeu en Aisne

    En 2005, l'AFAN s'associe avec la firme Trix pour lancer un concours de réseaux de taille modeste, réalisables avec les coffrets dits de départ de la marque. Un réglement précis est élaboré donnant, notamment, les dimensions maximales à ne pas dépasser.

    Afin de me mettre dans ces conditions je décide de réaliser un réseau avec l'idée de faire rouler les trains le plus normalement possible, le côté purement ludique du train miniature en quelque sorte...
    Ce sera "Beaujeu en Aisne", petit clin d'oeil dans le titre au thème retenu !

    Il s'agit d'un réseau bouclé et refermé sur lui même en voie unique, avec une gare cachée sous le décor et une normale au premier plan avec halle à marchandises séparée. Il est présenté hors concours pendant le Mondial de la Maquette en 2006.
    Le vrai challenge consistait à utiliser au maximum les produits disponibles à l'époque dans le commerce, même si quelques édifices ont dû été réalisés intégralement.

    Le réseau fait 105 x 75 cm, il n'y a pas de fond de décor. Construit initialement pour utiliser la commande à courant continu de la marque, il a, par la suite, été légèrement modifié pour pouvoir fonctionner au choix ainsi ou en DCC.


  • Une vue large du réseau avec un VH à quai, un Y 50100 près de la halle et un Picasso qui arrive en gare.

    Plan plus serré de la gare où on retrouve les 2 autorails précités.

    Par une belle journée d'été, un BB 63000 se dore au soleil !

    La place de la gare et ses nombreux commerces...

    La halle à marchandises paraît bien engourdie.

    Il y a du travail de jardinage en perspective.

    Un autorail FNC passe devant la maisonnette de passage à niveau.

    La place de la gare encore, l'autocar attend ses passagers.

    Il y a même un garage automobile sur cette place mais peut-on s'y rendre les yeux fermés ?

    Preuve de modernisme, il y a bien un poste de transformation EDF !

    Cette fois c'est un X 2100 qui stationne en gare.

    La gare est bien vide, les voyageurs patientent.

    La cour du négociant en vins...


  • Afin de bien préparer le caisson devant supporter le réseau, j'ai d'abord monté à plat l'ensemble du circuit de voies.

    Beaujeu en N - Construction du caisson

    Les différentes pièces constitutives ont été découpées dans du contreplaqué de 20 mm pour les petits côtés et de 10 mm pour les grands et le plateau inférieur servant également de raidisseur global. Ce plateau est évidé en plusieurs endroits afin de garantir un accès par dessous au plateau supérieur. L'ensemble est collé et vissé.

    Le plateau inférieur

    De l'isorel de 3 mm est collé sur le plateau inférieur à l'endroit devant recevoir les voies, ceci permettra de réaliser des passages progressifs en rampe. Des colonnes sont également installées de place en place afin de supporter le plateau supérieur.

    Caisson avant pose du plateau supérieur

    Les pieds sont rabattables, ils sont réalisés en tasseaux. Il y a une charnière à l'endroit de la fixation supérieure et un compas métallique permet le blocage en position verticale. Une vis à tête caoutchouc permet le réglage en hauteur (horizontalité de l'ensemble également).

    Les charnières des pieds

    Le compas de blocage des pieds

    Réglage des pieds

    Le plateau supérieur est également en isorel . Il est totalement préparé, fixations comprises, mais ne sera définitivement fixé qu'après la pose de la voie du plateau inférieur et l'installation du tiroir recevant le tableau de commande (ouverture à gauche de l'image).

    Le caison prêt à recevoir voies et décor





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique